HAUT DE LA PAGE

Moment audacieux no 151 : Meatme

Félicitations à Meatme, qui s’est vu décerner le titre de Moment audacieux no 151 par notre panel. Ce projet innovateur propose une toute nouvelle façon d’aborder l’agriculture de proximité : il soutient les producteurs locaux et offre de la viande élevée dans des conditions éthiques. Apprenez-en plus au sujet de Meatme à meatme.ca.

Moment audacieux no 151 : Meatme

Félicitations à Meatme, qui s’est vu décerner le titre de Moment audacieux no 151 par notre panel. Ce projet innovateur propose une toute nouvelle façon d’aborder l’agriculture de proximité : il soutient les producteurs locaux et offre de la viande élevée dans des conditions éthiques. Apprenez-en plus au sujet de Meatme à meatme.ca.

RECHERCHE DU MOMENT No 151

Meatme recevra une bourse de 25 000 $ de la part de Cadillac Canada et le chef Nick Liu lui servira de mentor.

PROJETS

Merchant Sons

Le détaillant d’articles pour la maison Merchant Sons présente son idée à Alex Josephson, cofondateur de PARTISANS, une boîte d’architecture et de design.

REGARDER LA VIDÉO

PASSEN

Le fondateur de Passen, une entreprise de commerce électronique spécialisée en numérisation 3D du corps, présente son idée à Jenny Bird, designer et entrepreneure.

REGARDER LA VIDÉO

HYR

L’une des créatrices de l’application de travail sur demande Hyr présente son idée à Michele Romanow, entrepreneure et cofondatrice de Clearbanc.

REGARDER LA VIDÉO

MEATME

Le fondateur de Meatme, une entreprise d’agriculture de proximité, présente son idée à Nick Liu, chef de cuisine et associé chez DaiLo.

REGARDER LA VIDÉO

RIPPLE FARMS

Le cofondateur de Ripple Farms, une entreprise spécialisée en agriculture urbaine et en aquaponie, présente son idée à Bryan Mahoney, directeur de la technologie chez Glossier.

REGARDER LA VIDÉO

DISCUSSION DU PANEL

Les innovateurs qui composent notre panel discutent des idées qui leur ont été présentées et choisissent le projet qui sera désigné Moment audacieux n o  151.

REGARDER LA VIDÉO
PANEL

150 MOMENTS AUDACIEUX

Découvrez des moments de l’histoire du Canada qui ont permis de façonner l’avenir du pays. Faites défiler ou utilisez la barre de glissement pour explorer.

150

150 ans d’audace.

Le 1er juillet 2017, le Canada fête officiellement le 150e anniversaire de la Confédération. C’est l’occasion parfaite de célébrer tous les moments audacieux qui ont contribué à façonner l’identité du pays au cours des 150 dernières années.

149

Un peuple solidaire.

En 2016, après les feux de forêt ayant ravagé Fort McMurray, en Alberta, les Canadiens font preuve d’une grande générosité : le montant amassé pour venir en aide aux sinistrés se chiffre à 165 millions de dollars. En outre, en vertu d’un programme de jumelage de dons, les gouvernements du Canada et de l’Alberta ont respectivement versé 104 millions de dollars et 30 millions de dollars.

148

Terreur sous la glace.

L’épave du HMS Terror, disparu plus d’un siècle et demi auparavant, est finalement retrouvée après des années de recherches infructueuses. C’est un ranger canadien d’origine inuite, ayant aperçu en pleine patrouille ce qu’il croyait être le mât du navire, qui mène l’équipe de recherche à l’emplacement de l’épave. Il ne faudra que quelques heures à l’équipe pour localiser officiellement le mythique navire.

147

Le Canada au bout du fil.

En composant simplement le 1-800-O-CANADA, les Canadiens peuvent obtenir des renseignements généraux sur les programmes, les services et les initiatives du gouvernement, ainsi que des instructions sur les façons d’y accéder.

146

Terre d’accueil.

En 2015 et en 2016, le gouvernement du Canada accueille plus de 39 000 réfugiés syriens ayant dû fuir leur pays d’origine en raison du conflit qui y fait rage.

145

Le Canada en tête de liste.

En décembre 2015, sept des dix premières positions d’un important palmarès musical américain sont occupées par des artistes canadiens. C’est la première fois qu’un pays peut se targuer d’un tel exploit depuis l’invasion britannique des années 1960.

144

« Parce que nous sommes en 2015. »

Nouvellement élu, le premier ministre du Canada nomme le premier conseil des ministres paritaire de l’histoire du pays. Quand on lui demande pourquoi, le politicien n’a besoin que de quelques mots pour expliquer son choix.

143

Vedette du basket.

Dans une partie de championnat contre l’équipe américaine, donnée grande favorite, une basketteuse canadienne d’à peine 19 ans marque 33 points, permettant à son équipe de rafler la médaille d’or. Elle continue aujourd’hui de faire honneur à son pays, tant aux États-Unis, où elle joue dans une équipe universitaire réputée, que sur la scène internationale, en tant que membre de l’équipe nationale canadienne.

142

Être bon joueur.

En 2014, pendant une importante compétition internationale, un skieur de fond russe chute en début de course, cassant un de ses skis. L’entraîneur de l’équipe canadienne vole aussitôt au secours de l’athlète : il lui prête un ski de rechange pour lui permettre de terminer l’épreuve.

141

Faire preuve d’esprit sportif.

En 2014, au début d’une partie de hockey à Toronto, des problèmes techniques empêchent la chanteuse invitée de terminer l’hymne national américain. Sans se faire prier, les partisans locaux entonnent en chœur le reste de l’hymne national de l’équipe adverse.

140

Un marché qui se démarque.

En 2012, une publication touristique réputée dresse le palmarès des meilleurs marchés alimentaires du monde. Le marché St. Lawrence de Toronto se classe en tête de liste, battant notamment le marché Union Square Greenmarket, à New York, ainsi que le marché central de Castries, à Sainte-Lucie.

139

Tour de force musical.

En 2011, un groupe montréalais prend la scène musicale par surprise : son troisième opus, acclamé par la critique, remporte un prix prestigieux récompensant le meilleur album de l’année, devançant plusieurs artistes américains beaucoup plus connus du grand public.

138

Écrire l’histoire.

En 1998, une hockeyeuse canadienne de talent se voit refuser une place dans la première équipe nationale féminine, une décision qui suscite la controverse. Elle marquera l’histoire une décennie plus tard en devenant la première Canadienne à être intronisée au Temple de la renommée du hockey.

137

La première étoile du match.

En troisième période d’une partie de demi-finale d’un tournoi de hockey international opposant le Canada et la Russie, l’équipe canadienne tire de l’arrière 5-4. À peine quelques secondes avant la fin de la partie, un joueur canadien réussit à égaliser la marque. Il comptera aussi le but gagnant en fusillade, permettant à son équipe de se rendre en finale du tournoi et inscrivant par le fait même son nom dans l’histoire du hockey canadien.

136

Le hip-hop canadien sur la carte.

En 2009, un rappeur torontois connaît une ascension fulgurante après la sortie de son troisième « mixtape ». La popularité de l’artiste contribue à braquer les projecteurs du monde entier sur la scène musicale torontoise.

135

Haute couture d’État.

En 2009, un designer de mode canadien émergent voit son étoile monter en flèche : la première dame des États-Unis porte l’une de ses créations lors de la cérémonie d’assermentation présidentielle.

134

Un joyau architectural.

En 2008, un musée d’art torontois dévoile officiellement un nouveau bâtiment, conçu par un architecte canadien de renommée mondiale. Il s’agit de l’une des réalisations les plus importantes de la longue carrière de cet influent architecte.

133

L’autoroute des héros.

Après avoir vu des milliers de personnes se rassembler sur le passage supérieur de l’autoroute 401, en Ontario, pour honorer la mémoire des soldats canadiens tombés au combat, un étudiant de l’Université de Windsor lance une pétition en ligne demandant qu’un tronçon de la route soit officiellement renommé l’« autoroute des héros ». L’appellation est encore utilisée aujourd’hui.

132

Joueur par excellence.

En 2005, un talentueux basketteur professionnel de Victoria, en Colombie-Britannique, devient le premier Canadien à se voir décerner le titre de joueur par excellence de sa ligue. Il reçoit les honneurs à nouveau en 2006. Au moment de sa retraite, il détient le pourcentage le plus élevé de lancers francs réussis de l’histoire du basketball professionnel.

131

Mariage pour tous.

Avec l’adoption de la Loi sur le mariage civil, en 2005, le Canada devient le premier pays hors Europe à légaliser le mariage entre personnes de même sexe.

130

Rouler pour la cause.

Après avoir perdu plusieurs proches des suites d’un cancer, un athlète canadien décide de parcourir plus de 8 000 km en planche à roulettes, soit la distance séparant le sud de l’Ontario et la ville de Los Angeles. Son objectif : recueillir des fonds et sensibiliser la population à l’importance de la prévention du cancer.

129

Des invasions gagnantes.

En 2004, le réalisateur québécois Denys Arcand reçoit l’Oscar du meilleur film en langue étrangère pour Les Invasions barbares. Il s’agit du premier film canadien à remporter l’Oscar dans cette catégorie.

128

Coup de maître.

Lors de l’édition 2003 d’un prestigieux tournoi, un célèbre golfeur canadien adopte une stratégie audacieuse : au 15e trou, plutôt que d’attaquer le vert, il frappe un coup d’approche et réussit un oiselet, parvenant par le fait même à rattraper le meneur. L’athlète devient le premier gaucher et le seul Canadien à remporter l’un des quatre principaux championnats de golf.

127

Sauvetage courageux.

En septembre 2003, deux aventuriers, y compris un explorateur franco-ontarien, risquent leur vie pour venir à la rescousse de quatre randonneurs pris dans le courant d’une rivière tumultueuse qu’ils tentaient de traverser, sur l’île de Baffin, au Nunavut.

126

La meilleure table au pays.

En 2003, Eigensinn Farm, petit établissement situé à deux heures au nord de Toronto, devient le premier restaurant canadien à figurer au palmarès des 50 meilleurs restaurants du monde, se hissant en neuvième place. Il demeure à ce jour l’un des deux seuls restaurants canadiens à avoir accompli cet exploit.

125

Un concert-bénéfice record.

En 2003, un concert-bénéfice au profit de la lutte contre le SRAS est organisé à Toronto, ville touchée par le virus. L’événement est considéré comme le plus grand concert extérieur payant de l’histoire du pays.

124

Repenser la salle d’opération.

En 2003, le docteur Mehran Anvari repousse les limites de la technologie en réalisant la toute première intervention chirurgicale à distance. Grâce à cette innovation, les médecins n’ont plus à être physiquement présents pour effectuer des opérations complexes. Depuis quelques années, le docteur Anvari travaille à une autre innovation : un outil faisant appel à une technologie robotique conçue pour la Station spatiale internationale, qui pourra être utilisé pour le diagnostic précoce et le traitement du cancer du sein.

123

Une longue randonnée.

Un explorateur britannique est le premier homme à franchir à la marche les quelque 770 km qui séparent l’île Ward Hunt, au Nunavut, du pôle Nord géographique, et ce, seul et sans réapprovisionnement.

122

Pionnier et toujours prêt à aider.

En 2003, le Canada devient le premier pays au monde à adopter un projet de loi visant à exporter des médicaments génériques dans les pays en voie de développement afin d’aider à combattre le VIH-sida.

121

Sauvetage polaire.

Deux pilotes de l’Alberta entreprennent une périlleuse mission de sauvetage en Antarctique : à bord d’un petit avion, ils volent au secours d’un médecin ayant besoin de soins médicaux d’urgence. Le duo doit atterrir et décoller dans un froid glacial (les températures avoisinent les -60 °C) et établit ainsi le record du monde à ce titre.

120

Apporter de l’eau au moulin.

À tout juste six ans, un garçon canadien commence à amasser des fonds pour financer des projets d’eau potable dans les pays en voie de développement. Il met sur pied sa propre fondation avant son dixième anniversaire. À ce jour, celle-ci a permis de recueillir des millions de dollars pour des programmes liés à l’eau et aux conditions d’hygiène en Afrique.

119

L’homme des glaces.

En 2001, trois chasseurs de moutons font une trouvaille des plus surprenantes dans un glacier du parc Tatshenshini-Alsek, à plus de 1 500 kilomètres au nord de Vancouver. Le trio découvre d’abord quelques artefacts, puis tombe sur les restes de celui que l’on surnommera l’« homme des glaces canadien ».

118

Intervention d’urgence.

À la suite des attentats du 11 septembre 2001, le gouvernement canadien met sur pied l’opération Ruban jaune. Les États-Unis ayant fermé leur espace aérien à tous les vols internationaux, le Canada accueille 238 avions déroutés dans différents aéroports partout au pays.

117

Un hôtel qui ne laisse pas de glace.

L’un des hôtels les plus extravagants du pays ouvre ses portes dans la ville de Québec en 2001. La célèbre attraction attire des dizaines de milliers de touristes chaque année, qui se laissent charmer par les chambres et le bar de cet hôtel unique entièrement conçu de glace.

116

Mission : protection.

La Loi canadienne sur la protection de l’environnement entre en vigueur en 1999. La Loi prévoit une approche concrète pour l’évaluation et la gestion des substances chimiques dans l’environnement, une première au pays.

115

Bienvenue à bord.

En 1999, le Nunavut devient officiellement le troisième territoire du Canada. Il s’agit du premier grand changement à la carte politique du pays depuis l’adhésion de la province de Terre-Neuve-et-Labrador en 1949.

114

Droits devant.

En 1998, un athlète professionnel canadien de renom dévoile publiquement son homosexualité et perd par le fait même un contrat lucratif de conférencier. Il milite aujourd’hui activement pour la défense des droits des gais et des lesbiennes, au Canada comme à l’étranger.

113

Country à succès.

En 1997, une chanteuse canadienne lance son troisième album, lequel la propulse au sommet des palmarès. Le disque s’écoule à plus de 40 millions d’exemplaires à travers le monde et bat de nombreux records de ventes : c’est à la fois l’album country le plus vendu de tous les temps, l’album le plus vendu de tous les temps par une artiste féminine, ainsi que l’album canadien le plus vendu de tous les temps.

112

Faire son cinéma.

Le plus important « mini-grand studio » de cinéma en Amérique du Nord voit le jour à Vancouver en 1997. Le studio se forge rapidement une solide réputation en produisant des films jugés trop controversés par les grands studios.

111

Faire le pont.

En 1997, après quatre ans de construction, on inaugure un pont de treize kilomètres reliant l’Île-du-Prince-Édouard au Nouveau-Brunswick, sur le continent. Le coût du projet s’élève à près d’un milliard de dollars, mais les retombées sont importantes : un an après l’ouverture du pont, le nombre annuel de visiteurs sur l’île a déjà pratiquement doublé.

110

L’homme le plus rapide au monde.

En 1996, un sprinteur canadien d’origine jamaïcaine fracasse le record du monde de l’épreuve du 100 mètres. Cet exploit lui vaut le titre d’« homme le plus rapide au monde ».

109

Coup de circuit victorieux.

En 1993, un joueur de baseball torontois frappe un coup de circuit décisif qui permet à son équipe de remporter son deuxième championnat consécutif. C’est la première fois de l’histoire de la ligue qu’une équipe tirant de l’arrière en neuvième manche d’une partie de championnat remonte la pente et frappe un coup de circuit gagnant.

108

Première dans l’espace.

En 1992, une astronaute canadienne devient à la fois la première neurologue et la première Canadienne à voyager dans l’espace. Elle occupe ensuite pendant une décennie le poste de chef de la médecine dans une importante agence spatiale, puis est décorée de l’Ordre du Canada.

107

Contre vents et marées.

Grande favorite pour remporter une importante compétition mondiale, une avironneuse canadienne est grièvement blessée à une jambe pendant une séance d’entraînement. Elle récupère rapidement et prend part à la compétition à peine quelques semaines après son accident, décrochant une médaille de bronze. Ses coéquipiers la choisissent comme porte-drapeau lors de la cérémonie de clôture de l’événement.

106

Avancée codée.

En 1991, un informaticien canadien ayant déjà contribué à plusieurs systèmes logiciels jette les bases d’un langage de programmation révolutionnaire encore largement utilisé aujourd’hui.

105

Un rap qui traverse les frontières.

Michie Mee est la première rappeuse canadienne à signer un contrat avec une grande maison de disques américaine. Son premier album, Jamaican Funk – Canadian Style, paraît en 1991 et fait figure de précurseur sur la scène hip-hop canadienne.

104

La planète rouge… et blanche.

En 1991, le Canada laisse sa trace sur Mars : on baptise officiellement un cratère à la surface de la planète rouge en l’honneur du village de Gander, à Terre-Neuve, pour souligner la contribution de la municipalité aux domaines de l’aviation et des technologies aérospatiales.

103

Les jeux sont faits.

La première institution d’enseignement spécialisée en jeux vidéo est fondée à Vancouver en 1988. Des étudiants du monde entier y apprennent les rudiments de la création de jeux vidéo, un domaine alors en pleine expansion.

102

Les enfants de la télévision.

La première chaîne télé destinée exclusivement aux enfants entre en ondes en 1988. Peu de temps après ses débuts, la station décide de se consacrer à la création de contenu canadien original, plutôt que de se contenter de rediffuser des émissions américaines. Cette décision lui permet de jouer un rôle clé dans la croissance de l’industrie du divertissement au Canada, en plus de lancer la carrière de certaines des plus grandes vedettes du pays.

101

Un saut vers l’avant.

Après des débuts difficiles sur le circuit international, un patineur artistique canadien réalise un exploit jusque-là inédit : lors des championnats du monde de 1988 à Bucarest, en Hongrie, il devient le premier patineur à réussir un quadruple saut en compétition.

100

Une mosaïque culturelle.

La Loi sur le multiculturalisme canadien est adoptée en 1988. Cette loi garantit à tous les Canadiens la liberté de maintenir et de partager leur patrimoine culturel, ainsi que de participer à tous les secteurs de la société canadienne. Les bases de la Loi sont jetées en 1971, quand le Canada devient le premier pays au monde à se doter d’une politique officielle en matière de multiculturalisme.

99

Un refuge pour tous.

En 1986, le peuple canadien reçoit un prix des Nations Unies en reconnaissance de sa contribution à la protection des réfugiés.

98

Atteindre les étoiles.

En 1984, un jeune astronaute devient le premier Canadien à se rendre dans l’espace. Au fil de sa carrière, il prendra part à trois missions spatiales, servant d’inspiration à plusieurs générations d’astronautes canadiens.

97

Une grande première.

En 1984, le Canada nomme une femme au poste de gouverneure générale. Il s’agit de la toute première femme de l’histoire du pays (et la deuxième femme du Commonwealth) à accéder à ce poste.

96

Creuser l’histoire.

Après l’effondrement de l’industrie du charbon, une petite ville de la région des Badlands, en Alberta, cherche à relancer son économie. Après de longues séances de remue-méninges, on décide de fonder le premier centre de recherche en paléontologie au Canada et de faire de la région la capitale des dinosaures du pays. Aujourd’hui, le musée est plus qu’un simple lieu d’intérêt national pour tout ce qui touche la préhistoire : il s’agit d’un important centre de recherche de renommée mondiale.

95

Une découverte titanesque.

Plus de 70 ans après son naufrage, l’épave la plus célèbre de l’histoire est découverte en 1985 au large des côtes de Terre-Neuve. La première exploration à grande échelle de l’épave a lieu plus de 15 ans plus tard : elle fera l’objet d’un documentaire réalisé par l’un des cinéastes canadiens les plus acclamés d’Hollywood.

94

Gestion de crise.

En 1983, un vol commercial tombe en panne sèche à mi-parcours en raison d’une erreur de calcul. L’avion, surnommé le « planeur de Gimli », effectue un atterrissage d’urgence sur une ancienne base aérienne convertie en piste de course, dans le village de Gimli, au Manitoba. Par chance, l’incident ne fait aucun blessé grave.

93

Point culminant.

Un alpiniste devient en 1982 le premier Canadien à fouler le sommet du mont Everest, un exploit alors réussi par moins de cent personnes à travers le monde. En hommage à son pays, l’aventurier plante l’unifolié sur la cime de la montagne.

92

Une carrière tout en premières.

La carrière de Bertha Wilson est marquée de premières : tout au long de sa vie, la juriste fera figure de pionnière dans le domaine juridique. En 1982, elle devient notamment la première femme à siéger à la Cour suprême du Canada.

91

Porter l’innovation à bout de bras.

En 1981, le révolutionnaire bras spatial canadien (Canadarm) s’envole pour la première fois dans l’espace à bord de la navette spatiale Columbia. Pendant 30 ans, le bras canadien positionne le Canada comme chef de file mondial au chapitre de l’innovation technologique et de la robotique.

90

Sauvés de l’extinction.

Le pygargue à tête blanche étant menacé d’extinction, des scientifiques du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, entreprennent une importante opération de sauvetage. Ils capturent des oisillons dans les arbres, puis les envoient en secret sur la côte Est américaine, à bord d’un avion rempli de têtes de poisson. Grâce aux efforts des scientifiques, plus de 500 pygargues viendront au monde, ce qui permet à l’oiseau d’être retiré de la liste des animaux en voie d’extinction.

89

Une image vaut mille notes.

Deux ans avant le lancement d’une célèbre chaîne télé américaine consacrée à la musique, la toute première émission spécialisée dédiée à la musique voit le jour au Canada. Cette émission avant-gardiste fait découvrir la scène musicale canadienne aux téléspectateurs du pays.

88

Sans pression.

En 1979, le docteur canadien Phil Nuytten conçoit le Newtsuit, un scaphandre atmosphérique des plus innovateurs. Son travail de pionnier dans le domaine ne s’arrête toutefois pas là : il perfectionne actuellement un nouvel exosquelette motorisé ultra-léger, l’Exosuit.

87

Génies en herbe.

Les Canadiens Chris Haney et Scott Abbott ont une idée de génie pour un jeu de société, mais ne savent pas comment la concrétiser. Afin de recueillir tous les renseignements dont ils ont besoin pour produire leur jeu, ils se font passer pour des journalistes et infiltrent un salon du jouet à Montréal. Le jeu Quelques arpents de piège voit le jour deux ans plus tard.

86

L’homme de tous les talents.

Le Canada a donné naissance à l’un des inventeurs les plus prolifiques du XXe siècle. Parmi ses innovations, on compte notamment un pistolet agrafeur utilisé en microchirurgie, le fauteuil roulant électrique, le premier réacteur nucléaire au pays, de même que le bras spatial canadien, célèbre appareil utilisé à bord de navettes spatiales. À l’âge de 72 ans, l’inventeur interrompt sa retraite pour contribuer au perfectionnement du bras spatial canadien, un appareil qu’il connaît mieux que nul autre.

85

Un accomplissement de taille.

En 1976, ce qui est à l’époque la plus haute structure autoportante du monde ouvre ses portes à Toronto. Bien qu’elle ait depuis été dépassée par d’autres structures à l’étranger, la tour demeure la plus haute structure autoportante de l’hémisphère occidental, et l’édifice le plus emblématique du panorama torontois.

84

Un symbole taillé sur mesure.

En 1975, le castor devient officiellement l’animal national du Canada, bien qu’on l’utilise comme symbole non officiel depuis la Première Guerre mondiale. À l’instar de la feuille d’érable, autre emblème du pays, le rongeur est un symbole de fierté pour les Canadiens, reconnu de par le monde.

83

Le père Noël vous répond.

En 1974, la correspondance du père Noël est prise en charge par le Canada : le principal opérateur postal du pays met en place l’adresse emblématique du personnage, « Père Noël, Pôle Nord, H0H 0H0 ». Chaque année, des bénévoles répondent aux millions de lettres envoyées au père Noël, et ce, dans plus de trente langues différentes.

82

Le but du siècle.

En 1972, pendant l’ultime affrontement d’une série mondiale enlevante opposant le Canada et la Russie, un joueur canadien compte le but gagnant et mène son pays à la victoire. Ce but historique, l’un des plus mémorables de l’histoire du hockey, transforme illico le joueur en héros national.

81

Une route qui mène au sommet.

Le premier Canadien à remporter une médaille de championnat du monde en ski alpin est originaire de la Saskatchewan, en plein cœur des Prairies. En l’absence de montagnes où s’entraîner, il prend place dans un porte-skis installé dans la caisse du pick-up de son père, lequel le conduit sur l’autoroute à des vitesses pouvant atteindre 100 km/h. Cette méthode d’entraînement inusitée porte ses fruits : l’homme se hisse sur le podium en 1972.

80

Binaire élémentaire.

Au cours des années 1970, trois scientifiques et ingénieurs du Conseil national de recherches du Canada se positionnent comme pionniers de la musique et de l’animation par ordinateur. Le travail du trio a eu une influence considérable dans le domaine des interactions homme-machine.

79

Prendre le succès par les baguettes.

C’est au chef vancouvérois Hidekazu Tojo que l’on doit la popularisation de la cuisine japonaise au Canada et sur la côte Ouest américaine, en partie en raison du rouleau « tojo-maki », l’une de ses créations. Le chef constate rapidement que ses clients sont réticents à goûter aux sushis entourés d’une feuille d’algue : il décide donc de concevoir des rouleaux dont l’algue est à l’intérieur du riz. Ce sushi nouveau genre, connu sous le nom de « rouleau californien », fait aujourd’hui le bonheur des gourmands aux quatre coins du monde.

78

Des soins pour tous.

En 1968, un régime universel d’assurance-maladie est mis en œuvre au Canada. La mission : assurer la couverture des soins médicaux pour l’ensemble des citoyens et des résidents permanents. L’idée selon laquelle les soins de santé ne sont pas une marchandise mais plutôt un bien collectif est devenue l’une des pierres angulaires de la culture canadienne.

77

Le secret de la Merveille.

Un talentueux hockeyeur de tout juste six ans évolue au sein d’une ligue dont les membres sont de quatre ans ses aînés. Son chandail étant beaucoup trop grand pour lui, le jeune prodige décide de le coincer à l’intérieur de son pantalon, une habitude qui le suivra toute sa vie. Au cours de sa carrière, le hockeyeur légendaire bat à peu près tous les records de hockey qui existent.

76

Terre des Hommes.

L’Expo 67 est inaugurée à Montréal en 1967. L’événement, considéré comme la plus grande exposition universelle du XXe siècle, fracasse des records d’assistance : en une seule journée, 569 500 visiteurs franchissent les tourniquets de l’Expo.

75

L’honneur, sur grand écran.

En 1967, un film canadien reçoit la plus grande mention d’honneur décernée à Hollywood : le titre de « Meilleur film ». Son réalisateur récolte également une nomination.

74

La feuille d’érable fait ses débuts.

Lors de la crise du canal de Suez, on interdit aux gardiens de la paix canadiens l’entrée sur le territoire d’Égypte, en raison du drapeau canadien, sur lequel figure toujours l’Union Jack britannique. Peu de temps après, le nouveau premier ministre du Canada ordonne la création d’un nouveau drapeau : l’unifolié voit le jour en 19657.

73

Vite sur ses patins.

En 1964, un défenseur se fracture une jambe au milieu d’une partie de hockey, en pleines séries éliminatoires. On l’évacue en civière, mais le voilà qui revient sur la glace en prolongation et marque le but décisif, permettant à son équipe de remporter un troisième championnat d’affilée.

72

Un cheval canadien s’empare du Kentucky.

Un cheval de course canadien rejeté de tous (parce que jugé trapu et trop petit) établit un record au Kentucky, raflant le titre d’une compétition prestigieuse en deux minutes pile. Mais sa domination ne s’arrête pas là : en 2014, les 20 chevaux en compétition au Kentucky sont ses descendants.

71

À la conquête de l’incurable.

C’est au cours de travaux avant-gardistes sur la progression du cycle cellulaire qu’un pathologiste canadien fait une découverte qui facilite le traitement du cancer du col de l’utérus, jusqu’alors considéré comme l’une des formes de cancer les plus meurtrières.

70

Une nouveauté sur le bout de la langue.

Un restaurateur canadien d’origine grecque teste différentes garnitures à pizza dans son établissement de Chatham, en Ontario. En 1962, il décide d’ajouter des tranches d’ananas à sa recette. Puis, n’ayant plus que du jambon sous la main, il en ajoute quelques morceaux : on assiste à la naissance de la pizza hawaïenne.

69

La naissance d’une révolution.

C’est à l’Institut ontarien de recherche sur le cancer que deux médecins canadiens découvrent, en 1961, l’existence de cellules souches pouvant être transplantées. Ainsi naît la science des cellules souches.

68

Une idée géniale au bout des doigts.

C’est à un Québécois aveugle, ingénieur en électricité, que l’on doit la technologie permettant de voir le monde en braille. Dans les années 1960, alors que l’informatique est à ses balbutiements, il conçoit un dispositif permettant de reproduire l’alphabet braille sur papier. Il s’agit d’une révolution comparativement aux anciennes méthodes, qui étaient longues et coûteuses. Son invention, qu’on connaît comme le logiciel de traduction en braille, est encore utilisée aujourd’hui.

67

Revoir. Et encore.

La première reproduction instantanée est réalisée à l’aide d’un kinéscope par un producteur télé canadien pendant un match de hockey diffusé au réseau national en 1955. Depuis, presque toutes les diffusions sportives au monde font appel à cette technique.

66

Plonger dans l’histoire.

C’est en 1954 que la Canadienne Marilyn Bell réussit la première traversée du lac Ontario à la nage. Il s’agit d’un exploit de 20 heures et de plus de 50 km, où l’athlète affronte des eaux à 21 °C, des vagues allant jusqu’à cinq mètres de haut et des morsures de lamproies sur les bras et les jambes.

65

Un film révolutionnaire.

En 1952, Norman McLaren, cinéaste visionnaire de l’Office national du film du Canada, reçoit un Oscar pour son court métrage Voisins, un essai subversif sur la guerre. Utilisant des techniques typiquement réservées aux films d’animation, le cinéaste raconte l’animosité croissante entre deux voisins au sujet d’une fleur.

64

Au cœur du progrès.

Le stimulateur cardiaque est inventé en 1950 par un médecin d’une université de Toronto. En raison de ses nombreuses contributions scientifiques, ce médecin avant-gardiste est considéré comme le père du génie biomédical au Canada.

63

Opérations sous contrôle.

Au cours des années 1950, un chirurgien canadien développe une technique révolutionnaire ayant recours à l’hypothermie afin de ralentir le métabolisme tissulaire pendant les interventions chirurgicales, ce qui protège ainsi le cœur et le cerveau du patient.

62

Mouvement canadien pour la défense des droits civiques.

En 1946, les autorités arrêtent une femme d’affaires noire de Halifax dans un cinéma de New Glasgow : elle est assise dans la section réservée aux gens de race blanche, ce qui lui est alors interdit. Elle poursuit le cinéma en justice et son cas devient le point de départ du mouvement moderne pour la défense des droits civiques au Canada.

61

Droits universels.

Après avoir subi de l’intimidation toute son enfance en raison de la perte d’un bras lors d’un accident, un homme du Nouveau-Brunswick écrit la première Déclaration universelle des droits de l’homme. Il attribue son inspiration à la compassion qu’il a développée envers l’humanité lorsqu’il était enfant.

60

Ro-bin-son!

Pendant la Petite Série mondiale, en 1946, les amateurs de baseball de Montréal scandent le nom de leur favori, Jackie Robinson. Le joueur de champ intérieur émérite permet aux Royaux de Montréal de terminer au premier rang du classement. Il brise ensuite les barrières de la ségrégation en devenant joueur dans les ligues majeures.

59

L’union pour la paix.

En 1945, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le Canada compte parmi les membres fondateurs des Nations Unies. Le pays joue depuis ce temps un rôle essentiel de gardien de la paix lors de nombreux conflits dans le monde.

58

Échapper aux probabilités.

C’est pour avoir caché des soldats alliés aux forces armées allemandes alors qu’elle vivait aux Pays-Bas que l’actrice canadienne Mona Parsons est incarcérée dans une prison allemande et condamnée à des travaux forcés. Elle y reste quatre ans avant de s’enfuir, marchant près de 125 km avant de trouver un refuge sûr2.

57

Jour J.

Le 6 juin 1944, en pleine Seconde Guerre mondiale, des soldats canadiens débarquent sur la plage de Juno, sur la côte de Normandie. Il s’agit de l’une des opérations militaires les plus réussies du Jour J.

56

Les familles d’abord.

En 1945, le premier programme universel d’aide sociale voit le jour au Canada. D’abord conçu pour combattre la pauvreté et l’insécurité économique, le programme évolue ensuite afin de venir en aide aux familles dans le besoin.

55

Faire une fleur.

En exil à Ottawa, une princesse hollandaise donne naissance à sa fille. Sa chambre d’hôpital est temporairement déclarée « zone extraterritoriale » par le gouvernement du Canada, et ce, pour assurer la pureté de lignée à l’enfant ainsi déclarée Hollandaise. Cinq ans plus tard, lors d’une visite au Canada, la famille royale fait don de 100 000 bulbes de tulipes au gouvernement, fleurs que la Hollande continue d’offrir au pays chaque année en guise de merci.

54

Que la couleur soit.

En 1940, Judith Crawley devient la première Canadienne à réaliser un film en couleur. Ayant largement contribué au développement de l’industrie cinématographique au Canada, Crawley est considérée comme la première femme cinéaste de l’histoire du pays.

53

La combinaison gagnante.

C’est un Canadien qui invente la combinaison G et en crée le prototype en 1940. Au premier test, l’inventeur comprend tout de suite son erreur : il a conçu le vêtement pour qu’il puisse être porté debout, et non assis dans un avion. L’inventeur décrit la sensation comme celle d’être scié en deux sous l’effet de la pression. Finement mise au point, la combinaison G sauve la vie de milliers de pilotes alliés pendant la guerre.

52

Baisser… la barre.

En 1947, le prix des barres de chocolat grimpe de 60 % en raison de la fin du contrôle des prix en temps de guerre. Cette hausse significative pousse les enfants du pays à manifester en faveur du retour de la barre à cinq sous, et leurs protestations font les manchettes partout au pays.

51

L’homme au walkie-talkie.

La communication sans fil fait ses premiers pas grâce à un pionnier canadien dans le domaine. Créateur de dispositifs de communication et détenteur de nombreux brevets, il est derrière l’invention la plus notable de la catégorie : un prototype de walkie-talkie produit en 1938.

50

Mise en ondes.

La société de radiodiffusion et de télédiffusion publique du Canada voit le jour en 1936. Depuis sa création, l’organisme exerce une influence considérable sur le développement du journalisme canadien et permet la diffusion d’œuvres culturelles majeures à la radio, à la télévision ou dans les nouveaux médias.

49

Effet boule de neige.

Un Québécois construit la première motoneige en 1935 : un véhicule dirigé par des skis permettant de transporter deux ou trois passagers. Deux ans plus tard, l’inventeur propose une version à sept places du véhicule : celle-ci connaît un vif succès, d’abord chez les médecins, les ambulanciers et les prêtres vivant en région éloignée, puis auprès du grand public.

48

L’homme d’acier résiste au feu.

Après avoir essuyé d’innombrables refus de la part d’éditeurs, un jeune artiste jette l’une de ses bandes dessinées dans le feu par frustration. Son co-auteur se précipite aussitôt pour sauver l’œuvre des flammes. Si la bande dessinée s’était réduite en cendres, le plus grand superhéros de tous les temps n’aurait peut-être jamais vu le jour.

47

Finalement indépendants.

En 1931, le Statut de Westminster confère au Canada l’indépendance quasi totale de la Grande-Bretagne sur le plan politique; le pays peut notamment développer sa propre politique étrangère. Pour le Canada, il s’agit d’une étape majeure lui permettant de s’affranchir et de forger sa propre identité.

46

Recherche et développement.

En 1930, trois docteurs mettent au point le Pablum dans un hôpital de Toronto. Cet aliment, qui s’apparente aux céréales et contient vitamines, minéraux et glucides, est conçu pour combler les besoins nutritionnels des nourrissons. Le produit connaît une immense popularité dès son lancement : les profits générés permettent de financer les projets de recherche de l’hôpital pendant 25 ans.

45

L’as volant.

Le pilote canadien le plus brave de la Première Guerre mondiale est un as de l’aviation auquel on attribue 72 victoires officielles pendant le conflit. Au cours de la guerre, il se voit décerner la Croix de Victoria en guise de remerciement pour son service militaire.

44

L’homme derrière le masque.

En pleine partie de hockey, un gardien de but canadien reçoit une rondelle en plein visage, laquelle lui fracture le nez. Un mois plus tard, il revient au jeu coiffé d’un masque de cuir, devenant le premier gardien de l’histoire du hockey à porter un masque. Trois décennies s’écoulent avant qu’un autre gardien en fasse autant. Aujourd’hui, tous les gardiens de but portent un masque, sur lequel figure parfois un design en l’honneur du pionnier.

43

Jeter des ponts.

En 1929, on achève la construction d’un pont suspendu reliant Windsor, en Ontario, à la ville américaine de Détroit. Il s’agit à l’époque du plus long pont suspendu au monde. Le pont existe encore aujourd’hui; il est maintenant l’un des postes frontaliers les plus achalandés en Amérique du Nord.

42

Pionnière du grand écran.

Après avoir joué dans bon nombre de films muets, qui ont fait d’elle l’une des artistes les plus populaires de l’époque, une actrice canadienne tient la vedette de son premier film parlant en 1929. Elle remporte un prestigieux prix « Meilleure actrice » pour son rôle dans ce film, le deuxième prix de ce type jamais décerné.

41

Une voix qui résonne d’un océan à l’autre.

En 1928, la première présentatrice radio du Canada fait ses débuts à l’antenne. En raison de son style d’animation décontracté, qui donne l’impression qu’elle est assise dans le salon de ses auditeurs, elle connaît une immense popularité partout au pays. Elle est si dévouée à son travail qu’elle anime sa dernière émission directement de son lit d’hôpital, peu avant son décès.

40

Auteur (de) mystère.

Leslie McFarlane, un auteur canadien pratiquement inconnu, écrit plusieurs romans de la populaire série Les Frères Hardy. Entre 1927 et 1946, il rédige, sous un nom de plume, 19 des 25 premiers tomes de la série; on ne lui rendra hommage que plusieurs années plus tard. À ce jour, tous les livres de la série sont publiés sous le même pseudonyme : Franklin W. Dixon.

39

Prendre son envol.

En 1927, la première femme au monde à obtenir un diplôme en génie aéronautique termine ses études universitaires à Toronto. Tout au long de sa carrière en aéronautique, elle tient à accompagner les pilotes lors des vols d’essai des avions sur lesquels elle travaille, y compris les tout premiers vols, très risqués.

38

Une histoire mielleuse.

Pendant la Première Guerre mondiale, un soldat canadien déployé en Angleterre achète un ourson orphelin et le nomme en l’honneur de sa ville natale, Winnipeg. L’animal inspire la création de l’un des personnages de livres pour enfants les plus célèbres et les plus aimés au monde.

37

Le vent dans les voiles.

Bien avant d’être immortalisé sur la pièce de dix cents, le célèbre Bluenose, mis à la mer en Nouvelle-Écosse en 1922, était un navire de pêche et de course remarquable. Au cours de son existence, le Bluenose remporte de nombreux trophées à la course de l’International Fishermen’s Cup, coiffant même au fil d’arrivée des navires conçus spécialement pour le vaincre.

36

Une nomination capitale.

En 1921, première année où les femmes ont le droit de vote, Agnes Macphail devient la première et seule femme à être élue à la Chambre des communes. La politicienne milite par la suite en faveur de la réforme du système de prisons : elle soutient que les détenus devraient être éduqués et formés, et réclame l’abolition des châtiments corporels5.

35

Un pile ou face qui tombe pile.

En 1921, le docteur Frederick Banting choisit son assistant pour la période estivale d’un simple coup de pile ou face : Charles Best devient donc aide de laboratoire pour le Dr Banting. Au cours de l’été, les travaux de recherches du duo mènent à la découverte de l’insuline, qui sera utilisée pour traiter le diabète.

34

Transformer le paysage.

Formé par des artistes se proclamant « modernes », le Groupe des sept tient sa première exposition à Toronto en 1920. Les sept artistes présentent leur vision toute personnelle de paysages typiquement canadiens, transformés grâce à l’utilisation de nouvelles techniques de peinture et de couleurs vives. Le Groupe se taille rapidement une place parmi les artistes les plus influents de l’histoire du pays.

33

Une équipe en or.

Un groupe de Canadiens d’origine islandaise, victimes de discrimination en raison de leur nationalité, fonde sa propre équipe de hockey professionnelle. Après avoir servi leur pays pendant la Première Guerre mondiale, conflit au cours duquel ils perdent deux membres, ils représentent ensuite le Canada sur la scène sportive internationale. L’équipe remporte d’ailleurs la toute première médaille d’or du pays dans cette discipline.

32

Histoire de jouets.

Après des débuts modestes dans un atelier de 500 pieds carrés, où elle conçoit des jouets avec des pièces importées d’Allemagne et des États-Unis, une entreprise de Toronto devient le plus grand fabricant de jouets de l’Empire britannique. C’est l’une des premières entreprises à produire des jouets authentiquement canadiens : non seulement ceux-ci sont conçus et fabriqués au Canada, mais ils s’inspirent également de véhicules ou d’objets typiques du pays.

31

Un hommage senti.

Le policier Sam Steele est tellement respecté au sein de sa communauté que son convoi funéraire entraîne l’interruption d’une grève générale dans la ville de Winnipeg. Les travailleurs en grève prennent une pause pour rendre hommage au défunt4.

30

Vimy, vidi, vici.

Pendant la Première Guerre mondiale, le Canada prend part à la bataille de la crête de Vimy. L’armée canadienne joue un rôle décisif dans cette bataille, qui constitue l’une des victoires militaires les plus célébrées de l’histoire du pays.

29

Personnes à part entière.

En 1916, une Edmontonienne est nommée magistrate de police de la ville, devenant ainsi la première femme magistrate de tout l’Empire britannique. Elle joue plus tard un rôle clé dans l’« Affaire personne », une affaire décisive pour les droits des femmes. Au terme de celle-ci, les femmes sont considérées comme des « personnes » en vertu de la loi britannique et sont donc admissibles à siéger au Sénat.

28

Chaque vote compte.

En 1916, les femmes obtiennent le droit de vote au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta. Ce gain crée un précédent et mène à une décision historique, en 1919, qui accorde à toutes les femmes de plus de 21 ans le droit de voter aux élections fédérales.

27

Au champ d’honneur.

La légende veut que le lieutenant-colonel canadien John McCrae ait écrit son célèbre poème « In Flanders Fields » (Au champ d’honneur) à l’arrière d’une ambulance cahoteuse traversant la ferme d’Essex à Ypres, en Belgique. Le coquelicot, qui pousse dans les champs de bataille et les cimetières de la région de Flandre, est aujourd’hui le symbole honorant la mémoire des soldats morts au combat.

26

Répondre à l’appel.

En 1914, le Canada s’engage dans la Première Guerre mondiale. Le pays se bat pour la première fois à titre d’unité de combat indépendante.

25

Œufs ingénieux.

Témoin d’une altercation entre un propriétaire d’hôtel et un livreur à propos d’œufs cassés, un rédacteur en chef décide de trouver une façon plus ingénieuse de transporter des œufs. La boîte à œufs voit alors le jour et prouve qu’il est plus sage de mettre tous ses œufs dans la même boîte… que dans le même panier.

24

Décollage réussi.

Un pionnier de l’aviation d’origine canadienne devient le premier homme de l’Empire britannique à piloter un avion. Il décolle de la surface d’un lac gelé près de Baddeck, en Nouvelle-Écosse, puis monte à une altitude d’environ dix mètres et parcourt une distance de près d’un kilomètre.

23

Voir la couleur de son argent.

En 1908, le Canada commence à frapper sa propre monnaie et n’a plus besoin d’importer ses devises de l’Angleterre. La première pièce à être émise est un souverain d’or frappé de la lettre « C ». Les premières pièces d’or entièrement canadiennes sont produites peu après : elles sont ornées du mot « Canada » ainsi que des armoiries du pays.

22

Ramener la Coupe à la maison.

En 1907, Kenora (une municipalité ontarienne dont la population avoisine les 4 000 habitants) devient la plus petite ville à remporter la Coupe Stanley quand son équipe de hockey locale, les Thistles, bat les Wanderers de Montréal au terme d’une série de deux rencontres. Avant la création de la Ligue nationale de hockey, les Wanderers sont considérés comme l’une des meilleures équipes de hockey de tous les temps.

21

Ondes de choc.

C’est à un inventeur né au Canada qu’on attribue la paternité de la radio, bien que son influence passe souvent sous silence. À l’époque, l’homme soutient que les ondes radio se transmettent par vagues continues, une théorie à laquelle s’oppose un pionnier de la radio d’origine italienne, qui défend plutôt sa propre vision du fonctionnement des ondes. Dix ans plus tard, on découvre que la théorie du Canadien était fondée, ce qui accélère la croissance de la technologie radio.

20

Vis à vis.

P. L. Robertson, un vendeur d’origine montréalaise, échappe un tournevis à ressorts en pleine démonstration, se faisant une grave coupure à la main. Il entreprend donc de développer des outils plus sécuritaires et dépose, peu de temps après, un brevet pour une vis et un tournevis à tête carrée. Encore aujourd’hui, la vis et le tournevis RobertsonMD comptent parmi les outils favoris des constructeurs et des ingénieurs.

19

Rite de passage.

En 1906, un marin d’origine norvégienne naviguant à l’ouest de l’île du Roi-Guillaume (un archipel situé dans la région qui est maintenant le Nunavut) aperçoit un baleinier américain venu de San Francisco, en Californie. Il réalise alors qu’il a franchi le mythique passage du Nord-Ouest, en eaux canadiennes, un passage que les explorateurs européens cherchaient en vain depuis près de 400 ans.

18

Femmes de lettres.

En 1904, Margaret Graham fonde le Canadian Women’s Press Club dans un wagon de luxe du Canadien Pacifique, qui voyage de Montréal à Saint-Louis. Actif pendant plus d’un siècle, le club trace la voie pour plusieurs générations de femmes journalistes, avant d’être dissous au début des années 2000.

17

Appel transatlantique.

Avant 1901, personne n’avait encore déterminé comment transmettre un message radio d’un côté à l’autre de l’océan. Un inventeur essaie un tout nouveau mode de transmission : le signal, envoyé depuis l’Angleterre, est si puissant qu’il provoque des étincelles dans l’équipement émetteur. À plus de 3 000 km de là, un cerf-volant planant au-dessus de la colline de Signal Hill, dans la ville de St. John’s, à Terre-Neuve, capte un faible signal. La transmission est une réussite. La technologie est ensuite utilisée sur les bateaux pour envoyer des signaux de détresse, ce qui permet notamment de sauver la vie de plus de 700 personnes dans un même accident.

16

Pionnière de la physique nucléaire.

En 1901, une femme venant de terminer sa maîtrise devient la toute première physicienne nucléaire au Canada. Au sommet de sa carrière, elle est considérée comme une sommité dans son domaine.

15

Petit baiser, grand écran.

Le tout premier baiser de l’histoire du cinéma, qui met en scène une actrice canadienne, est présenté en 1896. Le film sème la controverse lors de sa première : nombreux sont ceux qui réclament son retrait des salles de cinéma.

14

Le tour du monde en 1895.

En 1895, un marin canadien de 51 ans entreprend un tour du monde en solo à bord d’un petit voilier. Il devient le premier homme à parcourir le globe à la voile, un exploit de plus de 74 000 km. On le considère aujourd’hui comme le saint patron des passionnés de voile, des navigateurs et des aventuriers.

13

En avance sur son époque.

L’une des premières voitures électriques au monde est dévoilée au salon de l’auto de Toronto en 1912. On dit qu’elle peut atteindre une vitesse de pointe de 25 km/h. En outre, sa batterie se recharge à l’aide du système d’alimentation électrique des tramways.

12

Profiter du rebond.

Aux prises avec une classe d’éducation physique plutôt turbulente, le professeur James Naismith décide d’inventer un nouveau jeu intérieur qui pourrait distraire ses élèves pendant les longs mois d’hiver. C’est ainsi que le basketball voit le jour.

11

Petit train va loin.

En 1885, on enfonce le dernier crampon de la voie ferrée du Canadien Pacifique, qui relie Montréal à Port Moody, en Colombie-Britannique. Ce chemin de fer transcontinental, encore actif aujourd’hui, devient un catalyseur important pour la croissance et le développement du pays.

10

La main à la pâte.

En 1884, un chimiste canadien dépose le tout premier brevet pour la pâte d’arachides, un produit nutritif conçu pour les gens ayant de la difficulté à mastiquer des aliments solides. Cette invention est aujourd’hui un incontournable du petit déjeuner, et ce, à l’échelle mondiale : on la connaît mieux sous le nom de beurre d’arachides.

9

Jouer malgré la douleur.

Après s’être cassé deux doigts, le joueur de baseball Arthur Irwin est déterminé à ne manquer aucune partie : il décide de coudre du rembourrage à l’intérieur d’un gant de conduite pour pouvoir continuer à jouer. Ce faisant, il popularise ce qu’on connaît aujourd’hui comme le gant de baseball moderne. En 1989, Irwin est intronisé au Temple de la renommée du baseball canadien.

8

Facteur de détermination.

Le premier facteur noir de Toronto est embauché en 1882. Lors de sa première journée de travail, ses collègues refusent de lui donner son itinéraire de distribution en raison de la couleur de sa peau. Il ne laisse pas cet incident le décourager et devient une personnalité fort respectée au sein de sa communauté. Sa persévérance est une source d’inspiration pour ses successeurs.

7

À l’heure des fuseaux horaires.

L’homme à qui l’on doit le premier timbre-poste au Canada est également un ingénieur notoire qui a participé à la construction des chemins de fer Intercolonial Railway et Canadien Pacifique. Sa contribution la plus marquante à l’histoire du pays – et du reste du monde! – demeure toutefois le système de fuseaux horaires universel, qu’il propose d’établir en 18793.

6

Ce que femme veut…

Emily Stowe, docteure et ardente défenseure des droits des femmes, fonde le Club littéraire des femmes de Toronto en 1876. Le nom cache la véritable mission du club : militer pour que les femmes obtiennent le droit de vote6.

5

Simple comme bonjour.

Le premier appel téléphonique interurbain est effectué en 1876 entre les villes de Mount Pleasant et de Brantford, en Ontario. Inutile de dire que cette simple conversation aura révolutionné le monde de la communication.

4

Mise au jeu.

La toute première partie de hockey intérieure officielle est disputée à Montréal en 1875. Afin d’éviter de blesser les spectateurs, on utilise une rondelle plate en bois plutôt qu’une balle de crosse. Cette décision contribue à façonner le hockey moderne tel qu’on le connaît aujourd’hui.

3

Et la lumière fut.

Henry Woodward, un étudiant en médecine, invente la toute première ampoule à incandescence avec son partenaire Matthew Evans. Pendant cinq ans, les deux hommes tentent sans grand succès de commercialiser leur invention, puis décident de vendre leur brevet. L’acheteur? Un dénommé Thomas Edison3.

2

Renverser la vapeur.

C’est un Québécois qui construit, en 1867, la toute première automobile au Canada. La voiture, dotée d’un moteur à vapeur, tombe immédiatement en panne lors de sa première démonstration publique. Un an plus tard, l’inventeur présente une version peaufinée de son prototype à la foire de Stanstead devant une foule nombreuse. Cette fois-ci, le véhicule fonctionne à merveille.

1

La naissance d’un pays.

Le Dominion du Canada voit le jour le 1er juillet 1867.